- Campostal. Des départs en retraite et des mutations -

Accueil > ACTUALITÉS > Campostal. Des départs en retraite et des mutations
Campostal. Des départs en retraite et des mutations

Ronan Dayot, Directeur-Adjoint du lycée depuis 2002, quitte le lycée Campostal. L’établissement connaît aussi huit mutations et trois départs à la retraite.

En cette fin d’année scolaire, comme tous les ans, les équipes pédagogiques, personnel OGEC et anciens membres de l’équipe enseignante du collège-lycée de Campostal organisent une petite fête à l’occasion de l’annonce des départs en retraite et mutations.

Cette année, l’établissement enregistre huit mutations, plus un départ après une formation certifiante depuis deux ans, celle de Ronan Dayot, arrivé en 1997 et Directeur-Adjoint du lycée depuis 2002.

Deux enseignants et une AVS

Concernant les professeurs ayant fait valoir leurs droits à la retraite, la plus jeune est Carole Mason, née en Grande-Bretagne. Après plusieurs postes administratifs de l’autre côté de la Manche et des remplacements en Ephad, elle avait rejoint l’équipe éducative en 2015. En tant qu’assistante de vie scolaire, elle y a fait preuve de patience, de discrétion et de dévouement, notamment aux côtés d’Ethan. Ce dernier est maintenant parfaitement intégré et va entrer en seconde l’année prochaine.

Le second retraité, c’est René Couteller, agrégé d’anglais. Arrivé en septembre 1990, vite devenu une personnalité attachante, c’est vrai que René avait la cote auprès des élèves. Un professeur apprécié partout où il est passé.

Le dernier retraité est Barthélémy Ratsarahefadahy. « C’est le professeur de Campostal et de Gouarec que je connais depuis le plus de temps », confirme Remy Le Vot, le Directeur. C’est en 1983 qu’il arrive à Campostal. Une carrière et un compagnonnage de 36 ans dans le même lycée. Le professeur de sciences arrivait toujours le premier lorsqu’il avait cours en première heure, un collègue très respectueux des autres et qui déteste le conflit, un homme de dialogue et de consensus.
La soirée s’est terminée autour d’un verre de l’amitié et d’une revue de souvenirs d’une année écoulée, mais aussi des projets de l’année scolaire qui arrive.

Photo parue dans le Télégramme du 30 juin 2019